· 

Nos coups de coeur en Croatie

#1- LES LACS DE PLITVICE

Situés dans les terres entre Zadar et Zagreb, ces lacs, d'une beauté saisissante, sont incontestablement notre plus gros coup de coeur de notre voyage en Croatie !

Le site est classé patrimoine de l'Unesco et c'est de mon point de vue une des plus belles choses que j'ai vu en Europe, voire même dans ce registre dans le Monde.
Au coeur des montagnes de LIKA, les lacs de Plitvice révèlent entre lacs et cascades une richesse végétale et animalière exceptionnelle. On a du mal à imaginer par quel miracle le lieu est à ce point préservé malgré le tourisme grandissant.

Des petits sentiers aménagés permettent de marcher au plus près des lacs et sont incroyablement bien intégrés dans la nature. L'eau est d'un turquoise qui semble surnaturel (Ninon était convaincue qu'"ils" avaient mis des colorants) et d'une limpidité permettant d'observer poissons et fonds aquatiques.
Notre logement a rajouté à la totale réussite de cette étape: La Guest House Rustica, à 15 min des lacs et dans une ambiance de village de montagne nous a reçu dans un endroit paisible, confortable et à l'accueil extraordinaire (de loin le meilleur de notre séjour en Croatie).

 

Mes conseils pour profiter au mieux de cette visite:

La condition sinequanone pour réussir sa journée est vraiment d'y être à l'ouverture (à 7h du matin). C'est ce que nous avons faite et nous nous en sommes félicités car jusqu'à 11h, il n'y avait pas grand monde et nous avons même parfois eu la chance de marcher seuls sur les chemins. On a bien vu la différence l'après-midi avec l'arrivée des visiteurs tardifs qui viennent  flâner 1h ou 2 et tout de suite, le changement d'ambiance est radical !

Concernant le trajet, celui qu'on a fait est top et tout à fait gérable avec des enfants qui marchent un peu (depuis notre rando en Colombie, on est bien plus confiant). On est rentré par l'entrée 1 et avons opté pour le chemin C, qui permet en +/-4h (sans aucune difficulté et en marchant tranquillement) de faire un tour complet en alternant entre parcours au plus près des lacs et belvédères permettant d'admirer les lacs et cascades d'en haut. Un petit train et une traversée en bateau sont intégrés au parcours.

Après avoir pris le train ST3 et un peu frustré que ce soit déjà presque fini, nous avons décidé de refaire une boucle avec le parcours H qui nous amènera en 1h30 au train du P1 (nous ramenant au P2). Ce n'était pas forcément une bonne idée car les enfants ont commencé à fatiguer et la pluie de la dernière demi-heure nous a achevé mais on a résisté jusqu'au petit bar où on s'est réconforté avec boissons et glaces.
Une dernière petite marche et nous voilà au parking, bien mouillés et tous enchantés de cette journée paradisiaque.

 


#2- LE CHARMANT PORT DE PÊCHE DE VOLOSKO

Volosko aussi c'est un vrai coup de coeur ! Un petit village tout petit, tout mignon, avec un dédale de petites ruelles et de belles petites adresses. Le lieu est très préservé et authentique et on y oublie avec plaisir sa voiture pour tout faire à pied.

C'est ici qu'on découvre le concept du Lungo Mare, qui est particulièrement agréable ici. Il s'agit d'une grande balade en bord de mer qui relie Volosko à Opatija, une station balnéaire réputée mais assez huppée et où il y a beaucoup plus de monde, et se poursuit jusqu'à Louvran, sur 12 kms au total.

La promenade est ponctuée de petites plages, criques, plateformes aménagées pour la baignade. C'est un concept nouveau pour nous mais ça nous plait bien; partout où il y a des rochers, ou un peu d'ombre, les gens de tout âge bronzent et se baignent. Il y a un vrai mélange de génération et beaucoup de personnes âgées contrairement à la France et ça donne une ambiance vraiment sympa.
On a vu d'autres Lungo Mare dans la suite de notre voyage mais avec le recul, celui ci fait vraiment parti des plus beaux que ce soit dans la journée, au coucher du soleil ou même la nuit.


#3-ROVINJ, LA PERLE DE l'ISTRIE

C'est en effet une visite phare de l'Istrie ! Construite sur un éperon rocheux de forme ovale, Rovinj était une île avant d'être reliée au continent. C'est une très belle ville dans laquelle il est très agréable de déambuler à l'intérieur de ses ruelles étroites et pavées (et très glissantes aussi !) où le linge sèche aux fenêtres et où chaque bifurcation réserve une surprise. 
J'ai malgré tout eu un sentiment un peu mitigé car la ville, bien que très belle, est devenue aussi trop touristique, ce qui peut parfois décevoir... ce n'est pas tant le monde (qui restait tout à fait supportable quand nous y étions) que les boutiques et restaurants qui semblent n'être là que pour les touristes.

C'est malgré tout une visite très sympa et la vue d'en haut sur la mer et la ville est très belle. 


#4- GROZJNAN

Pas très loin de Rovinj, mais cette fois dans les terres, en pleine Istrie verte, Grozjnan est un petit village perché à 228 mètres et est d'une grande beauté. Il est surnommé la "cité des artistes" car de nombreuses boutiques de créateurs et d'artistes se cachent dans de jolies ruelles.

C'est calme, beaucoup plus authentique que Rovinj, et les quelques petits cafés et restaurants sur des placettes avec magnifique vue sur la vallée sont absolument charmants....


#5- L'ILE DE RAB

Tout ne nous a pas plu sur l'île de Rab, et on a notamment trouvé, qu'en dehors de la magnifique ville de Rab, les villes, villages et l'intérieur de l'île manquaient de charme et d'harmonie. Il n'en reste pas moins que la côte est très belle, la mer splendide, et que nous avons réussi à y trouver quelques petits trésors comme:

-son lungo mare allant de Palit (l'endroit où se trouvait notre appartement) à la ville de Rab. Dans le même esprit que celui qu'on avait découvert à Volosko, la balade, très belle et à l'ambiance sympathique, est ponctuée de nombreuses petites criques et mini plages. Elle longe les remparts de la ville fortifiée et la vue quand on se baigne avec les vielles bâtisses et clochers d'églises en arrière plan est assez magique. Sans parler des couchers de soleil...

-Le Banova Villa, qui est devenu notre QG sur ce lungo Mare... Un petit bar restau en bord de mer, intégré dans la nature sous les pins. Un endroit hors du temps où on a déjeuné, pris l'apéro au soleil couchant, fait des parties de Yam en famille, mangé une glace au goûter. Il y a du monde mais on a toujours trouvé une table et l'accueil y reste très agréable.

-La Fjera de Rab, un festival médiéval basé sur le patrimoine historique qui se tient tous les ans fin juillet...et qu'on a eu la chance de vivre pour nos 2 dernières soirées.

Pendant ces 4 jours, à la tombée de la nuit, la ville de Rab se métamorphose en une énorme foire où tous les artisans s'agitent autour de stands de nourriture, de musique ou d'artisanat médiéval. C'est franchement super sympa, on y mange bien, on déambule dans ces magnifiques ruelles, les enfants découvrent et testent même certains métiers, une très belle expérience.

-La magnifique petite ville de Rab, où sorti des 2 ou 3 rues principales qui peuvent être un peu touristiques, on se retrouve seul à flâner le nez au vent dans ces petites ruelles tantôt coincées entre 2 murs épais, tantôt plus en hauteur et offrant une vue imprenable sur la mer...


#6- LES WATER PARK 

Nous n'avons pas trouvé l'occasion d'aller dans l'un des énormes Aquapark de l'Istrie mais en contrepartie, nous avons à 2 reprises pris un ticket pour 1 heure de ces "magnifiques" structures gonflables dans la mer. Nous pensions que le concept était croate car c'est la 1ère fois qu'on voyait ça mais à priori les côtes françaises les voit fleurir aussi...

On partait vraiment sceptique mais l'euphorie des enfants lors de la 1ère session nous a poussé à renouveler l'expérience, cette fois avec eux, et il faut avouer que c'est quand même très drôle.

Entre trampolines, toboggans géants, passerelles, murs d'escalades, ça nous a valu de bons fous rire, de bonnes scènes ridicules et de bon stress aussi me concernant quand il s'est agi de sauter de 3 ou 4 mètres de haut, exploit surhumain pour moi...


#7- LE SAFARI BAR, dans le parc naturel de Kamenjak

J'isole intentionnellement notre coup de coeur pour ce bar du reste du parc naturel de Kamenjak (situé dans la péninsule sud de l'Istrie) car bien que Cap Kamenjak soit une zone protégée et un très bel endroit sauvage avec de nombreux points de baignade, la foule de touristes s'y rendant l'été gâche un peu le plaisir...

C'est pour cela qu'on a décidé à peine arrivé de se rendre tout au bout du parc, au Safari Bar, espérant semer une majorité de voitures sur la route.

Bien qu'on soit loin d'être seul au bout, on se gare sans difficulté et on trouve même une place sympa au Safari Bar, endroit fou qui vaut à lui seul le déplacement.... Dans une jungle de bambous, des tables en bois sont disséminées, formant parfois comme des petites cabanes. On trouve aussi dans chaque recoin de nombreux jeux pour les enfants: tourniquet géant, balançoires, table de ping pong... Et plus haut dans la jungle, un comptoir (genre self) où chacun vient commander son repas, dont la qualité pour ce type de lieu n'est franchement pas si mal. Sardines ou calamars grillées, burgers, brochettes à prix tout à fait corrects.

Et juste en dessous, se trouve une grande "plage" de rocher avec des accès faciles à la mer et de nombreux rochers (dont les plus hauts atteignent 10 mètres de haut) d'où sauter dans la mer. On peut même aller nager dans une petite grotte 
Là non plus on n'est pas seul mais une fois dans l'eau, ça reste tout à fait supportable. 


Et ce qu'on a moins aimé...

-L'accueil les croates, qui, sans être désagréable, n'était pas très chaleureux et réduit souvent à son strict minimum, excepté dans notre logement près de Plitvice ( Guesthouse Rustico, une superbe adresse) où Ana-Maria était particulièrement charmante.

-La nourriture: là non plus rien de catastrophique mais pour une région sensée être réputée pour sa "gastronomie", ce n'était pas transcendant non plus, et surtout assez peu varié.

-Les plages de sable: on s'est à plusieurs reprises cassé le nez en cherchant (souvent après une bonne petite marche sous le soleil) des pseudos belles plages de sable qui la plupart du temps étaient soient surpeuplées, soit ressemblaient plus à des "carrières" (c'est un peu exagéré mais pas tant que ça...) qu'à des plages de sable...
On a fini par comprendre que ce n'était pas un pays de plages de sable et qu'il était bien plus sympa et pratique de se baigner des roches ou sur les lungo mare, ce qui nous a ensuite éviter quelques déconvenues...

-Le monde, qui se ressent dans le nord du pays surtout sur les lieux de baignade (forcément une crique ou un ponton, c'est petit donc on s'en rend plus compte) car dans les villes et les restaus, ça ne nous a jamais gêné.

-Les parkings payants: quasiment pour chaque ville, parc, plage, il faut laisser sa voiture (plus ou moins loin) dans un parking payant, avec souvent un système de parcmètre ce qui est parfois un peu contraignant quand on ne sait pas vraiment combien de temps on veut rester.

 

Vous voyez, franchement rien de rédhibitoire et on gardera un très bon souvenir de notre voyage en Croatie mais un encore meilleur de celui en Slovénie (article à venir...)