· 

Le charme fou de Carthagène des Indes

Après un petit vol intérieur de Pereira à Carthagène, nous sautons dans un taxi direction notre hôtel. La traversée en voiture nous donne déjà un bel aperçu de la beauté de la ville. 

Nous nous installons à la CASA RELAX, un véritable havre de paix dans le quartier de GETSEMANI, un quartier en plein essor, dynamique, festif et qui reste joli et bien plus authentique que le centre historique.

Chose promis, chose due, on teste la piscine à peine arrivés, on y est seul, un vrai bonheur...

On sort ensuite dîner dans le quartier dans une adresse que j'avais repéré: Le Rum Box Arsenal, à recommander vivement aux amateurs de cocktails car le choix de rhum, l'originalité des cocktails et la mise en scène est vraiment très sympa ! En revanche, pour diner, même si la nourriture était très bonne, le cadre est un peu froid et il y a de nombreuses autres adresses plus chaleureuses...
On se balade ensuite dans le centre historique et on comprend pourquoi ce quartier est classé patrimoine de l'Unesco. C'est vraiment sublime mais pour être tout à fait honnête, presque un peu surfait par endroit (il faut bien trouver quelque chose à redire...). Le regard suppliant de Ninon nous fera craquer pour une petite balade en calèche pour découvrir la ville, très touristique mais ça reste toujours bien agréable.

On finit par une petite glace au Paraiso (Basilique pour les enfants, hibiscus pour Patrick et coco pour moi, de loin la meilleure !) et retour à la Casa relax dans notre belle chambre familiale.

Petit dej tranquille à la CASA RELAX, un délice (crêpes, oeufs, jus, fruits, pain, confitures maison...) puis session piscine avant d'aller se balader un peu dans le quartier Getsemani, dans les environs de l'hôtel. Ce quartier est un vrai musée de street art à ciel ouvert, c'est vraiment beau et l'ambiance y est très authentique.

Sur le chemin, on croise un coiffeur et à la demande des enfants, on s'y arrête pour faire couper leurs cheveux qui leur tiennent si chaud (c'est vrai qu'il fait bon à Carthagène, même si on s'attendait à pire...)

Une expérience que j'ai toujours rêvé de faire sans jamais oser...
On rentre donc dans cette petite courette, en plein air et on aperçoit l'enseigne "BARBER SHOP". Allez, on y va !! Le "coiffeur" vient nous accueillir, nous annonce les prix (5€ par enfant et 8€ les 2, on est loin des prix français...), Ninon se dévoue pour commencer, et c'est parti !!

1er coup de ciseau, panique générale, surtout dans les yeux de cette pauvre Ninon... Je vais voir le coiffeur pour faire une petite mise au point, lui montre une photo, lui demande de faire un peu plus long, et après une bonne 1/2 heure de travail attentionné, le résultat final ne sera pas si mal. En tout cas, il y aura mis tout son coeur et l'expérience était assez drôle !

Colas capitule, ce qui nous semble une sage décision car le risque était encore plus élevé pour un garçon, la mode rasoir étant de mise en Colombie...

 

Après un déjeuner rapide et bien mérité pour se remettre de toutes ces émotions, départ en minibus direction le volcan TOTUMO, un volcan de boue dans lequel on peu "se baigner" à environ 1 heure de Carthagène. L'excursion nous coutera 45000 COP par personne.

Au final, on mettra bien plus longtemps qu'une heure car le bus fait le tour des hôtels de Carthagène pour récupérer tous les touristes. En payant un peu plus cher, cela peut valoir la peine d'y aller en taxi car c'est assez pénible...
A 15h30 on arrive sur les lieux, plutôt agréablement surpris car cela semble bien moins touristique que ce à quoi on s'attendait. On se déshabille dans une sorte de vestiaire collectif. Un bon conseil si vous y aller, montez au volcan avec le moins de choses possibles sur vous (laissez tongs, serviette, lunettes au vestiaire) car chaque mini service sera ensuite payant. En revanche, n'hésitez pas à confier votre téléphone ou appareil photo (moyennant finance évidement- 4000 COP) pour qu'un organisateur vous prenne en photo, ça fait vraiment des supers souvenirs  et vous pouvez vraiment leur faire confiance !

On montre donc quelques marches sous un soleil de plomb pour arriver au sommet du volcan. On descend tour à tour, impatient de découvrir cette sensation qui a l'air très étrange au vue de la tête de tout ceux qui sont déjà dans le volcan...

Toujours pareil, précisez bien si vous ne voulez pas du petit massage qu'ils vous feront une fois arrivé dans la boue car sans cela, on vous le fera (et facturera) d'office...

Je ferme la marche pour me mettre dans le volcan et effectivement, c'est assez incroyable. On ne touche pas le fond, on a un peu de mal à se stabiliser mais une fois qu'on a trouvé sa pause (c'est encore plus drôle allongé qu'assis), c'est assez stable. On a vraiment l'impression d'être en apesanteur, la matière est très douce et tiède, malgré ces micro gravillons pas très agréables.

On reste une petite demi heure, on ne s'en lasse pas. Les enfants font un morpion dans la boue, on se fait des masques de boue sur le visage, c'est vraiment chouette même si ça le serait encore bien plus si on était seul.

On se débrouille pour sortir les derniers donc on aura les quelques derniers instants tranquilles et Patrick s'offre même le luxe de faire un plongeon. Drôle mais à priori pas très agréable après d'avoir de la boue dans les yeux, le nez, les oreilles...

Une fois sortis, la passage dans la lagune pour se rincer est inévitable. On essaie de vouloir se passer du service des femmes qui te frottent pour t'aider à enlever toute la boue mais cette fois ci on échouera.

On repart en bus, bien content de cette expérience fort insolite !

Sur la route du retour, on se fait déposer près des remparts pour s'y balader au coucher du soleil. On y arrive 5 minutes trop tard mais la lumière est tout de même très belle et on y marche un moment. On rentre ensuite à l'hôtel pour se doucher et éliminer les derniers résidus de boue.

On ressort dîner dans notre quartier. Il y a pas mal de monde et on aura un peu de mal à trouver un restaurant qui nous plait et pouvant nous accueillir. Ce monde ainsi que les prix pratiqués dans cette ville (qui sont 2 voire 3 fois plu chers que ce qu'on a pu voir depuis le début de notre voyage) nous confirme bien que Carthage est très touristique et parfois un peu victime de son succès.

On finit par trouver un petit restau mexicain avec une très jolie petite cour intérieure, servant des tacos un peu élaborés (au poulpe, au chorizo...)

Retour à l'hôtel en passant par la place Trinidad, super animée le soir avec divers spectacles, marchands de rue, groupe d'amis qui s'y retrouvent pour boire un verre.

 Dernier jour à Carthagène. On boucle les valises, profitons encore un peu de cette agréable piscine, puis partons découvrir le centre historique que l'on avait pour l'instant vu que de nuit. C'est vraiment magnifique avec toutes ses maisons, ses églises et ses bâtiments colorés. J'ai rarement vu une ville si photogénique !

On se balade, on prend plein de photos, on découvre de belles boutiques. Il fait chaud mais cela reste supportable et n'empêche pas de se balader.

On attérrit dans une petite boutique de créatrice, qui a installé 3 petites tables à l'intérieur pour déjeuner. C'est super sympa, très bon, copieux et pas cher. Patricia, la gérante est adorable et très intéressante.

On se prend une bonne limonade naturelle (la grade spécialité en Colombie), ça fait du bien par cette chaleur. Et Patricia nous offre un petit café frappé, pour nous et les enfants qui se mettent à apprécier le café depuis notre visite à la Finca.

Il est déjà presque l'heure de rentrer à l'hôtel, de commander un taxi et de se rendre à l'aéroport, pour de nouvelles vacances, direction SAN ANDRES...