· 

L'Ecosse en camping-car hors saison

Encore un voyage bien mérité !

 

Après plus de 18 mois de Covid, une situation professionnelle en sursis, un printemps empreint d'inquiétudes, ce voyage, à la concrétisation incertaine lors de la réservation des billets d'avion, arrivera une fois de plus à voir le jour. Comme quoi même si je suis bien placée pour savoir qu'il faut en ce moment une certaine dose d'audace pour voyager, il faut oser... Ne restait plus qu'à espérer que notre départ serait bien possible et que notre retour ne rimerait pas avec confinement, comme cela avait été le cas à notre retour de Sicile en Octobre dernier...

J'ai réservé l'avion sur un coup de tête (sachant que mes coups de tête sont toujours un peu réfléchis quand même), le jour même où j'ai appris que la quarantaine, jusque là maintenue pour les français uniquement, avait enfin été levée.

Résultat : billet à moins de 400€ pour nous 4, en pleine vacances scolaires, et avec AIR FRANCE !

Nous voilà donc à 2 jours de notre départ en vacances d'été, nos billets pour l'Ecosse en poche, et à la clef, la concrétisation du rêve d'un voyage en camping-car, dans un pays où le camping sauvage est autorisé et prend tout son sens !

Ne reste plus qu'à patienter jusqu'au 23 Octobre...


Deux journées à Edimbourg pour débuter ce beau voyage

 

Après un départ mouvementé côté Paris (désorganisation totale à CDG en ce 1er jour de vacances scolaires) qui nous a valu de louper de peu notre avion, l'arrivée en Ecosse nous parait d'une fluidité totale et l'accueil tout de suite chaleureux. 20 minutes dans le AirLink 100 qui nous conduit de l'aéroport au centre ville, 10 minutes à pied jusqu'à notre appartement, et nous voilà arrivés !

Première très bonne impression de la ville, sous le soleil en plus ! Notre appartement (le Edinburgh Old Town Apartment) nous ravit aussi : super cosy, propre, spacieux, bien équipé, encore mieux que sur les photos. Dans une charmante petite cour intérieure, sa situation tout proche du château d'Edimbourg (qu'on voit même par la fenêtre du salon !) et à deux pas de Grassmarket, une sympathique place avec de nombreux pubs, est vraiment idéale. Vraiment un très bon plan pour une ville où les logements sont globalement assez chers.

On s'installe rapidement et on ressort en quête d'un pub, car on sait qu'avec des enfants on se fera mettre dehors à 20h. Mais c'était sans compter qu'à 18h30 un samedi, les pubs (on en fait un certain nombre...) sont déjà bien pleins, et leurs clients aussi ;-) donc impossible de trouver une table. Dommage... mais le spectacle pour les enfants n'était pas très reluisant donc on se console et on file directement au restaurant, le Makar's Gourmet Mash Bar, pour tester le fameux Haggis, ici légèrement revisité, et joliment présenté avec 2 couches de purées à choisir parmi un large choix, vraiment très bon, même si un peu écoeurant car beaucoup trop copieux.

Le ventre beaucoup trop plein et fatigués de notre première journée de périple, notre découverte s'arrêtera là pour aujourd'hui.


Une journée d'anniversaire à Edimbourg

 

Une fois n'est pas coutume, Ninon, dont l'anniversaire tombe tout le temps pendant les vacances de la Toussaint, aura encore une fois la chance de fêter son anniversaire à l'étranger. Après le désert marocain, la Turquie, les îles éoliennes, cette année, c'est changement de décor et de météo pour son 11ème anniversaire !

On commence donc les festivités par un "full breakfast" d'anniversaire, dans une petite adresse 100% kitsch et british, avec services en porcelaine et napperons en dentelle, très sympa ! Petit déjeuner anglais salé pour tous sauf pour moi qui craque sur un carrot cake (jamais mangé d'aussi bon) et un délicieux scone aux fruits. On pourra ainsi faire l'impasse très facilement sur le déjeuner...

Balade digestive en passant par Calton Hill, en face d’Arthur Seat (que l'on aura malheureusement pas le temps de faire), sur le côté est de New Town. On y accède très rapidement depuis North Bridge et on savoure une vue à 360°. L’occasion de comprendre comment la ville d’Edimbourg est construite, entre le côté New Town, Old Town… On aperçoit également Leith, son port, et Portobello. Beaucoup de panneaux explicatifs racontent l’histoire de la ville, c’est un très bon point de départ pour une visite de la ville en profondeur. 

On passe par new town en faisant un peu de lèche vitrine, avant de revenir dans Old Town, où l'on découvre les nombreux closes débouchant autour du Royal Mile, une des artères principales de la ville ; on admire les belles façades et les boutiques anciennes, et on est sous le charme. Le soleil est toujours de la parti, on a conscience de notre chance...

Rdv ensuite à 14h à notre point de rendez-vous pour une visite guidée sur le thème d'Harry Potter, organisée par City Explorer (visite gratuite très qualitative, avec pourboires bienvenus évidemment). Cette balade nous plonge dans ce monde fantastique et nous apprend de nombreux détails et anecdotes sur le héros et son auteur qui a vécu une grande partie de sa vie à Edimbourg. Soyons honnête, on ne comprend pas tout, mais tout de même assez pour être tenu en haleine par le récit de notre guide, et bercé par son accent.

Petite pause à l'appart avant de ressortir faire quelques petites emplettes pour le dîner d'anniversaire de Ninon qu'on décide de faire à l'appart (plus pratique pour chanter et offrir les cadeaux qu'au restau). Super soirée riche en émotion pour Ninon qui est au comble du bonheur avec ses cadeaux.

Et pour parfaire la journée, après avoir tenté de réserver un tour dans un bus hanté, qui était malheureusement complet, on sort faire nous mêmes (avec l'aide d'une balade audio en français très bien faite) une visite de nuit d'Edimbourg, présentant ses mythes et fantômes. Une super alternative au "ghost tours" traditionnels car peut être un peu moins effrayant pour les enfants, beaucoup moins cher et plus libre dans sa réalisation. Très bon moment en famille, avec quelques petites frayeurs quand même, mais aucun cauchemars à la clef.

 


Balade bucolique à Dean Village et découverte de notre maison roulante

 

Après un petit déjeuner (toujours british pour les enfants) à l'appart, on va découvrir Dean Village, un véritable petit havre de paix au coeur même d'Edimbourg, au bord de la Leith River. Il s'agit en fait d'un ancien village de meuniers transformé en zone résidentielle. C'est calme, bucolique, vraiment inattendu à deux pas du centre ville.

Retour au centre ville par la Circus Lane, une adorable petite rue. 

Ce sont déjà nos derniers moments à Edimbourg. Après avoir récupérer nos bagages à l'appart, on s'installe pour un déjeuner/gouter dans un petit café avant de prendre le bus, direction notre lieu de rendez-vous pour récupérer notre camping-car. C'est une journée chargée pour le loueur donc on récupère notre engin avec 1h30 de retard, et après de nombreuses explications, nous voilà livrés à notre propre sort. C'est donc seuls, sous une pluie battante, avec la nuit qui menace d'arriver rapidement que nous vivons nos premiers moments de conduite à gauche, dans un camion de plus de 8m de long...

Gros stress mêlé d'excitation pour cette première session conduite !

Nous étions sensés dormir à Glencoe la 1ère nuit mais la nuit tombe vite et sous la pluie, c'est trop dangereux pour une première journée donc au bout d'une heure, on décide de s'arrêter. C'est l'avantage du camping-car qui nous offre la liberté de dormir où l'on veut mais maintenant il nous fait tout de même dénicher un emplacement et de nuit sous la pluie, ça ne nous facilite pas la tâche. On trouve un spot, au bord d'une rivière qui fait beaucoup de bruit (mais on fait plus désagréable), en se demandant tout de même si c'st vraiment autorisé et ce qu'on va découvrir au réveil le lendemain matin...

Plus d'informations

VISITEZ MES PAGES FACEBOOK ET INSTAGRAM

CONTACTEZ MOI

AURELIA FERRAND au 06 82 34 63 15

lemondecousumain@gmail.com


RELAYEZ SUR VOS RESEAUX SOCIAUX

CONSULTEZ LES AVIS DES AUTRES VOYAGEURS